Procès-verbal de l'AGA 2017

PROCÈS-VERBAL de l’Assemblée générale annuelle des membres de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) qui s’est tenue au centre des congrès Infinity, à Ottawa, en Ontario, le 19 septembre 2017 à 12 h 30.

1.   Ouverture de l’assemblée et approbation de l’ordre du jour : Susan Mehinagic, présidente du conseil d’administration de l’ACEI, déclare la séance ouverte et agit comme présidente d’assemblée. Paul Havey, vice-président, Services généraux, et secrétaire général de l'ACEI, agit comme secrétaire de séance.

     La présidente déclare que, conformément au Règlement no 1 de l’ACEI, l’avis de tenue de l’assemblée a été donné à tous les membres en règle de l’ACEI, que le quorum est atteint et que l’assemblée est dûment constituée pour l’expédition des affaires de l'organisme.

  1. Vérification du procès-verbal de l’Assemblée générale annuelle de 2016 : Aucune correction ni addition n’ayant été apportée au procès-verbal de l’Assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 22 septembre 2016, la présidente déclare que ce procès-verbal est approuvé tel que présenté.
  2. Rapport du conseil d’administration :

La présidente du conseil d’administration fait le point sur l’année financière qui vient de se terminer. L’ACEI a achevé la première année de son nouveau plan stratégique, qui couvre les années 2017 à 2020. Ce qui guide la stratégie de l’ACEI, c’est notre objectif ultime afin de bâtir un meilleur Canada en ligne. La stratégie de l’ACEI a été élaborée durant une période de changement au cours de laquelle le marché mondial des noms de domaine a évolué rapidement. De nouveaux noms de domaine génériques ont été mis sur le marché, et les niveaux de croissance des domaines de premier niveau de code de pays (ccTLD), comme le .CA, se stabilisent, après des années d’un taux de croissance dans les deux chiffres. Par ailleurs, les menaces à la sécurité au sein de notre marché n’ont jamais été aussi fortes et constantes. Gardant cela à l’esprit, nous savions que nous devions prendre des mesures pour permettre à l’ACEI de demeurer pertinente et, plus important encore, de continuer à gérer efficacement le domaine .CA au nom de tous les Canadiens. Cela signifie identifier des mesures pour assurer que le registre .CA demeure une plate-forme sûre, sécuritaire et stable pour tous les Canadiens, faire en sorte que le domaine .CA soit choisi par plus de Canadiens, veiller à ce que nous ayons les revenus nécessaires pour gérer notre organisation tout en visant l’excellence et, enfin, redonner à notre communauté.

La stratégie de l’ACEI définit trois piliers stratégiques qui agiront comme guides pour aider à bâtir un meilleur Canada en ligne. Ce sont : Agir, Innover et Donner.

Sous le pilier Agir, les efforts de l’ACEI sont axés sur l’intendance du .CA et sur l’engagement de fournir un registre et un système de noms de domaine sous-jacent sûrs, sécuritaires et stables. L’ACEI désire promouvoir le domaine .CA auprès des Canadiens afin qu’ils puissent s’identifier comme Canadiens en ligne. L’ACEI a aussi établi des relations étroites avec les registraires pour qu’ils vendent le .CA aux Canadiens. Au cours du dernier exercice financier, l’ACEI a dépassé les 2,5 millions de noms de domaine enregistrés au total. C’est un succès exceptionnel au sein d’un marché qui arrive à maturité.

Face à un marché de plus en plus établi et à l’introduction de nouvelles extensions de noms de domaine, il est important que l’ACEI continue d’innover pour demeurer pertinente au sein de notre industrie et pour préserver la stabilité financière à long terme de l’organisation. L’innovation est un élément clé dans la stratégie de l’ACEI. De nouveaux produits ont été mis au point et commercialisés et nous constatons déjà des résultats positifs.

Dans le cadre de notre stratégie portant sur l’innovation, nous avons tenu compte du fait que nous faisons partie d’un paysage Internet mondial. Au moment d’élaborer notre stratégie, nous savions, hier comme maintenant, que nous ne pouvions pas faire progresser l’Internet canadien sans nous engager activement dans l’Internet mondial. Notre but est de bâtir un meilleur Canada en ligne, mais cela ne signifie pas que nous envisageons les enjeux et les possibilités de l’Internet dans une perspective uniquement nationale. L’Internet est mondial et il nous connecte tous, que ce soit de l’autre côté de la rue, ou au-delà de l’océan. Les enjeux qui ont un impact sur nos homologues au-delà des mers nous affectent naturellement et le maintien de points de présence mondiaux nous aide à protéger l’Internet canadien.

Bien remplir notre mandat exige cette vision mondiale de notre industrie. Compte tenu de l’environnement changeant dans lequel nous évoluons, nous avons constaté, depuis la mise en œuvre de cette stratégie, qu’innover dans les domaines où nous possédons déjà une expertise semble la voie la plus prudente pour assurer la stabilité financière à long terme de notre organisme et maintenir notre capacité d’agir avec le degré d’excellence pour lequel nous sommes reconnus.

Sous le pilier Donner, redonner à l’Internet canadien est enraciné dans la culture d’entreprise de l’ACEI et dans ses objectifs.

Que ce soit en investissant dans l’écosystème Internet canadien par la mise en place de nouveaux points d’échange Internet, en aidant les Canadiens à tester et à comprendre la vitesse et la performance de leur connexion Internet, ou par le biais de son Programme d’investissement communautaire, l’ACEI fait une différence dans la vie de tous les Canadiens.

Maintenant dans sa quatrième année, le Programme d’investissement communautaire de l’ACEI a annoncé les bénéficiaires de sa plus récente ronde de financement en juin dernier. À ce jour, l’ACEI a soutenu 100 projets d’organismes à but non lucratif ou de bienfaisance et d’établissements de recherche canadiens en distribuant plus de 4,2 millions de dollars. Ces organismes font de grandes choses grâce à, et pour, l’Internet.

Ils construisent des infrastructures et testent de nouvelles technologies pour permettre de brancher encore plus de Canadiens. Ils améliorent la littératie numérique des Canadiens de tout âge. Et ils offrent leurs services en ligne pour atteindre plus de Canadiens qu’ils ne pourraient le faire autrement. Et chaque nouveau domaine .CA enregistré contribue financer ce programme.

Merci au personnel de l’ACEI pour leur engagement indéfectible envers notre organisation et ses objectifs. Une organisation fondée sur le savoir comme l’ACEI n’est jamais aussi bonne que les gens qui la composent, et les membres de son personnel comptent parmi les meilleurs dans leurs domaines respectifs.

Merci à tous mes collègues membres du conseil d’administration. J’ai siégé au conseil d’administration de l’ACEI durant les six dernières années, et à titre de présidente au cours des quatre dernières années, mais j’ai décidé de quitter le conseil à la fin de mon mandat en octobre. J’aimerais remercier tous les membres du conseil avec qui j’ai eu le privilège de travailler durant ces deux mandats – ce fut un honneur de siéger avec vous et de travailler à vos côtés.

Finalement, j’aimerais remercier chacun d’entre vous présents à cette assemblée aujourd’hui, en particulier les membres de l’ACEI. Votre soutien à notre organisme est primordial et nous ne le tenons pas pour acquis. Vous représentez à la fois nos clients et notre organisation, par conséquent votre engagement et votre voix sont infiniment précieux pour nous guider vers un avenir prospère.

Nous avons élaboré une stratégie ambitieuse pour notre organisme, avec un objectif qui nous motive tous : bâtir un meilleur Canada en ligne. Que ce soit en remplissant notre mandat de fournir un registre et un système de noms de domaine sûrs, sécuritaires et stables, ou en offrant des produits et des services alignés sur notre expertise qui rendent l’Internet plus fort et plus sûr, ou encore en redonnant directement à la collectivité par des mesures qui permettent à plus de Canadiens de se brancher et de pouvoir bénéficier de tout ce que l’Internet a à offrir, nous sommes clairs sur la voie que nous voulons suivre. Nos efforts chaque jour nous font progresser dans cette direction, une direction que nous savons être la bonne pour l’ACEI et pour l’Internet canadien.

  1. Rapport du président et chef de la direction :

Byron Holland, président et chef de la direction de l’ACEI, fait un compte rendu des réalisations de l’année qui vient de s’écouler. L’exercice financier de 2017 a été une bonne année pour l’organisme. On a maintenu une intendance efficace du domaine .CA et le programme d’innovation de l’ACEI va de l’avant.

Face à la maturation constante du marché des noms de domaine, l’exercice financier 2017 a débuté avec un objectif clair : mettre en œuvre des programmes pour que l’ACEI poursuive sa croissance et résiste au déclin de la croissance des noms de domaine sur le marché mondial. Le marché des noms de domaine se transforme, avec une demande qui diminue et une concurrence qui s’intensifie, et nous savons que nous devons trouver un moyen de préserver la valeur de l’ACEI et d’encourager plus de Canadiens à choisir le .CA pour promouvoir leur image de marque en ligne et se tailler une place sur le marché numérique.

Nous avons la responsabilité d’assurer la viabilité à long terme de l’ACEI, car cela constitue un volet clé de notre mandat d’exploiter le domaine .CA au nom de tous les Canadiens. Nous nous sommes engagés à fournir un registre sûr, sécuritaire et stable et nous prenons cette responsabilité très au sérieux. Nous avons besoin de ressources adéquates pour respecter cet engagement tout en maintenant le niveau d’excellence que les Canadiens méritent et attendent de nous. Je suis heureux de rapporter que l’exercice financier 2017 a été couronné de succès.

Avec ses partenaires, l’ACEI a enregistré l’an dernier 460 000 nouveaux noms de domaine .CA. En date du 31 mars 2017, nous comptions 504 761 nouveaux enregistrements; nous avons atteint, et même dépassé, le jalon des 2,5 millions de noms de domaine .CA enregistrés à ce jour au total. C’est seulement la deuxième fois dans l’histoire de l’ACEI que nous dépassons les 500 000 nouveaux enregistrements dans le courant d’une seule année. C’est la preuve que, lorsque nous unissons nos efforts dans l’atteinte d’un but, nous pouvons y parvenir.

En plus de faire connaître le domaine .CA parmi les Canadiens, un élément important de notre stratégie est d’innover et de diversifier les sources de revenus de l’organisme afin de réduire le risque de dépendre uniquement d’un seul type de produits. Sur le front de l’innovation, nous avons mené à terme l’an dernier l’étape initiale de notre travail sur Fury, une plate-forme de registre de la prochaine génération. Avec une plus grande qualité et une fonctionnalité plus robuste que notre plate-forme précédente, Fury a été bâtie pour améliorer notre capacité de gérer le domaine .CA. Au début de l’exercice financier 2018, nous avons amorcé le processus de transférer le domaine .CA à la plate-forme Fury.

La plate-forme Fury fait aussi partie de nos efforts visant à diversifier nos produits. Nous l’avons présentée à nos pairs et la réponse a été universellement positive. De fait, Fury a attiré l’attention de l’équipe .kiwi qui est devenue notre premier client à utiliser cette plate-forme pour gérer son propre registre.

En 2017, l’ACEI a de nouveau démontré sa capacité d’identifier les besoins du marché et d’aller au-devant d’eux. La cybersécurité en est un bon exemple. Il se passe rarement une semaine sans que les questions liées à la sécurité numérique, à la protection de la vie privée sur l’Internet et aux cyberattaques soient dans les médias. Et au sommet de nos préoccupations figure l’attaque de 2016 contre l’entreprise Dyn et son système de noms de domaine aux États-Unis, une menace contre laquelle l’ACEI n’est pas immunisée.

Nous avons su maîtriser les cybermenaces à nos systèmes, démontrant une fois de plus notre engagement à maintenir un registre .CA et un DNS sûrs, sécuritaires et stables. Nous sommes bien équipés pour comprendre et pour neutraliser ces attaques, et pour venir en aide aux Canadiens avec la technologie et l’éducation requises sur ces dangers. Au cours de l’exercice financier 2017, notre base de clients pour le service D-Zone Anycast DNS a augmenté, démontrant l’engagement de l’ACEI à aider les organisations canadiennes et leurs filiales à optimiser et à sécuriser leur propre DNS.

Au cours de l’exercice financier 2017, notre équipe d’innovation, les Labos de l’ACEI, a conçu un nouveau service de pare-feu DNS pour protéger les organismes canadiens des logiciels malveillants et des rançongiciels. Ce service a été mis en œuvre au début de l’exercice financier 2018 et le besoin actuel pour ce type de service ne pourrait être plus grand.

Toutes ces réalisations viennent appuyer le travail continu de l’ACEI pour soutenir les Canadiens en investissant dans des points d’échange Internet (IXP). Ces points d’échange, lorsqu’ils sont utilisés par les gouvernements, les sociétés de télécommunications et les entreprises au Canada, permettent de réduire les coûts et d’accroître la vitesse et contribuent à faire en sorte que les données canadiennes demeurent au Canada.

Grâce à notre Test de performance Internet (TPI) et à notre programme TPI pour les villes intelligentes, nous collaborons avec plusieurs municipalités, dont Ottawa, Kitchener et Surrey, pour encourager leurs citoyens à tester la vitesse de leur connexion Internet. Ces données aideront ces villes à définir leurs stratégies en tant que collectivité intelligente, à justifier leurs investissements dans les infrastructures et à attirer de nouvelles entreprises.

Nous avons enregistré de nombreux autres succès à l’ACEI. Nos produits et services ajoutent de la valeur à des organismes au Canada et à l’étranger, nos investissements dans l’écosystème Internet canadien améliorent l’accès à l’Internet et sa fiabilité, et nos contributions visant à bâtir un meilleur Canada en ligne, entre autres par le biais de notre Programme d’investissement communautaire, influencent positivement la vie de milliers de Canadiens, en accord avec la stratégie et le but de notre organisme. Ce fut une excellente année et je suis fier des résultats.

Tout au long de l’exercice financier 2018, et au-delà avec l’application de notre plan stratégique 2017-2020, nous poursuivrons notre quête de l’excellence. À l’ACEI, nous célébrons nos succès, mais nous ne cessons jamais nos efforts pour demeurer un chef de file de la communauté Internet au Canada et de la communauté ccTLD mondiale. Bâtir un meilleur Canada en ligne et soutenir le développement de l’Internet mondial n’exigent rien de moins de nous.

  1. Sommaire des états financiers pour l’exercice s’étant terminé le 31 mars 2017 :

Rowena Liang, présidente du comité d’audit de l’ACEI, présente les états financiers pour l’exercice s’étant terminé le 31 mars 2017; le rapport des auditeurs et les états financiers peuvent être consultés sur le site Web de l’ACEI à l’adresse suivante : https://acei.ca/rapport-annuel-aux-membres-annee-financiere-2017/etats-financiers

  1. Nomination des auditeurs : Il est proposé par Marita Moll, appuyée par Helen McDonald, que la firme KPMG soit choisie comme cabinet responsable de l’audit de l’ACEI afin de remplir ce mandat jusqu’à la prochaine assemblée générale annuelle, ou jusqu’à ce que ses successeurs soient sélectionnés en bonne et due forme, et que le conseil d’administration soit autorisé à établir la rémunération des auditeurs. Motion adoptée.
  2. Questions des membres :

Les questions des membres sont disponibles sur le site https://youtu.be/v1ojalJzjd0.

  1. Levée de la séance

Il est proposé par Tim Denton, appuyé par Paul Andersen, que la séance soit levée à 14 h.