Avenir d’Internet au Canada

Internet fait partie intégrante de la vie de la population canadienne. Nous l’utilisons pour communiquer, publier, rechercher et exercer nos activités commerciales. Plusieurs le font sans être conscients du changement rapide des technologies et des tendances et de l’incidence qu’il aura sur notre vie quotidienne.

Cet échange entre experts portera sur l’avenir d’Internet dans la perspective de l’innovation en la matière, de son infrastructure, des politiques le régissant, de même que de la diffusion, de la disponibilité et de la consommation du contenu. Découvrez ce que nous réserve l’avenir d’Internet et son incidence sur les Canadiennes et les Canadiens.

Experts :

Jacques Latour, dirigeant principal de la technologie, ACEI

Jacques Latour occupe le poste de dirigeant principal de la technologie (DPT) à l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI). En tant qu’expert de la conception de solutions de pointe innovantes en matière de TI, Jacques a établi l’ACEI à titre de leader mondial parmi les registres de domaines nationaux (ccTLD). Ayant acquis plus de 25 ans d’expérience dans les secteurs privé et sans but lucratif, il possède une vue d’ensemble unique, que ce soit en matière de recherche et développement, d’activités d’exploitation des TI, de développement logiciel ou de prospection de clientèle.

Actuellement, Jacques est responsable de l’architecture vitale du ccTLD .CA. Dans ce rôle, il assure le leadership et la direction de la gestion et de la sécurité du registre .CA et de son DNS sous-jacent, soit des éléments essentiels de l’infrastructure nationale d’Internet du Canada.

En qualité de visionnaire au sein de la communauté Internet, Jacques s’est engagé à l’égard de l’élaboration d’une nouvelle architecture canadienne d’Internet. Sous sa direction, en 2012, l’ACEI a piloté le développement d’un réseau national robuste de points d’échange Internet (IXP). Les objectifs de ce projet consistaient à diminuer la dépendance inutile du Canada à l’infrastructure étrangère, à améliorer le rendement d’Internet au pays et à diminuer les coûts des services. Grâce à cette initiative, le réseau canadien d’IXP est sept fois plus développé qu’auparavant. Jacques a aussi agi comme catalyseur pour la création d’une association nationale canadienne des IXP, CA-IX, et il siège au conseil d’administration du Manitoba Internet Exchange (MBIX).

 

Andrew Clement, professeur émérite, Université de Toronto

Andrew Clement est professeur émérite à la Faculté de l’information de l’Université de Toronto où il coordonne le programme de recherche sur les politiques en matière d’information. Il est aussi le cofondateur de l’Identity Privacy and Security Institute (IPSI).

Il y a déjà longtemps qu’Andrew s’investit dans la recherche et l’enseignement en matière d’usages et d’abus de la technologie informatique du point de vue de l’intérêt public et qu’il s’en fait le porte-parole. Au cours des années 1970, il a piloté le projet de mémoire communautaire (en anglais) (Community Memory) de Vancouver, soit le premier service en ligne d’accès du public et de communication de l’information au Canada.

Beaucoup plus récemment, Andrew a publié en collaboration l’ouvrage Connecting Canadians: Investigations in Community Informatics (2010). Actuellement, ses projets de recherche sur la confidentialité/surveillance comprennent la Snowden Surveillance Archive, un recueil complet, indexé et interrogeable de tous les documents publiés que le dénonciateur Edward Snowden a remis aux journalistes. Il se consacre aussi à IXmaps.ca, un outil de cartographie d’Internet qui lève le voile sur la trajectoire que prennent les données personnelles sur Internet et les risques en matière de surveillance et de confidentialité auxquels elles sont exposées en cours de route. Dans ce cadre, il s’attarde plus particulièrement aux agences de sécurité d’État, telles que la NSA.

 

Claude Galipeau, directeur national, Yahoo Canada

Au sein de l’industrie canadienne des médias numériques, Claude Galipeau fait figure d’innovateur et de leader. Il a agi à titre de chef de l’exploitation et de conseiller de Syncapse inc. Auparavant, Claude a été vice-président et directeur général des services numériques chez Rogers Média. Il a aussi occupé les postes de vice-président des médias interactifs à Astral Media inc., de premier vice-président des médias numériques à Alliance Atlantis Communications inc., de directeur général de la programmation numérique et de la prospection de clientèle chez CBC, de vice-président de la diffusion à Alliance Atlantis Communications et de vice-président de l’expansion commerciale et des nouveaux médias au service de Salter Street Films.

Claude siège au conseil d’administration d’IAB Canada et de la Banff Television Festival Foundation. Il est aussi membre du Conseil des gouverneurs de l’OCAD University (université de l’école d’art et de design de l’Ontario).

Il a agi en qualité de conseiller en matière de politiques auprès des bureaux du Cabinet du gouvernement et du premier ministre ainsi qu’auprès du ministère des Affaires intergouvernementales de l’Ontario. Il a joué les rôles de conseiller supérieur et de lobbyiste au service de l’Association mondiale des journaux, laquelle, fondée à Paris, se consacre à la liberté économique de la presse. Claude a commencé sa carrière à titre de professeur agrégé à l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa. Titulaire d’un doctorat délivré par l’Université de Toronto, il est l’auteur de l’ouvrage intitulé Isaiah Berlin’s Liberalism (Oxford, 1994), de même que de nombreux articles sur la théorie politique, la politique canadienne et les politiques publiques.

Maîtrisant le français et l’anglais, Claude vit à Toronto en compagnie de sa charmante épouse et de son adorable fille.

 

Jane Tallim, codirectrice, HabiloMédias

Jane Tallim est codirectrice générale à HabiloMédias (auparavant, le Réseau éducation-média), le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique. Auparavant, Jane était enseignante au niveau secondaire. Puis elle est devenue une experte reconnue sur la scène internationale en ce qui a trait à la jeunesse par rapport aux médias. Depuis l’an 2000, elle prend part à la recherche continue d’HabiloMédias (Jeunes Canadiens dans un monde branché) sur l’utilisation que font les jeunes des nouveaux médias et des attitudes qu’ils adoptent à leur endroit. Elle a aussi conçu des ressources primées pour aider les jeunes à acquérir des habiletés et des compétences en matière de littératie numérique.

Faire en sorte que la jeunesse d’aujourd’hui soit en mesure de vivre, d’apprendre et de s’épanouir en qualité de citoyennes et de citoyens ainsi que de membres de la main-d’œuvre dans un monde numérique la passionne. Ayant toujours plaidé vigoureusement pour la santé mentale des enfants et des jeunes, Jane a agi comme mentor d’un réseau d’aide à la jeunesse visant la déstigmatisation de la maladie mentale. Elle a aussi présidé le conseil d’administration d’un centre de soutien se consacrant aux troubles de l’alimentation basé à Ottawa. De plus, Jane siège au comité consultatif national du Prix du Premier ministre pour l’excellence dans l’enseignement et au groupe de travail national sur l’éducation et les compétences du CTIC.