2019 internet trends

7 tendances Internet à venir au Canada en 2019

Quelles tendances voyez-vous apparaître sur l’Internet au Canada en 2019? Comment utiliserez-vous l’Internet et les appareils connectés différemment? D’ici l’an prochain, nous le saurons.

L’Internet évolue si vite qu’il est difficile de suivre. En ce début d’année 2019, voici sept tendances à surveiller à mesure que l’Internet au Canada continue d’évoluer.

1. Protection de la vie privée

Il était jadis évident que la capacité de communiquer et de partager avec n’importe qui, n’importe où sur l’Internet, était une bonne chose pour tous. À présent? Pas tellement. Qu’il s’agisse de scandales comme l’affaire Facebook-Cambridge Analytica ou de piratages informatiques qui dévoilent nos renseignements personnels, de nombreux Canadiens repensent la protection de leur vie privée en ligne. La Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) renforcée entrera en vigueur en 2019 et le sujet de la confidentialité des données continuera d’influencer les décideurs politiques et les politiciens. Les Canadiens sont de plus en plus sceptiques quant à ce que les sociétés de réseaux sociaux et les annonceurs font avec leurs renseignements personnels. Ce n’est qu’une question de temps avant que des initiatives comme la campagne #SupprimerFacebook ne gagnent en ampleur.

2. La déconnexion

Aussi incroyable que puisse être l’Internet, il est indéniable que, comme toute bonne chose, il peut y en avoir trop. Prendre une pause délibérée d’Internet, ou se déconnecter, est quelque chose que nous disons tous vouloir faire, mais est-ce que ce sera l’année où les Canadiens commenceront à le faire? Le dossier documentaire d’Internet 2018 a révélé qu’un quart des Canadiens se déconnecte tous les jours, et nous nous attendons peut-être à ce que ce chiffre augmente l’année prochaine. Le gouvernement fédéral a commencé à étudier la faisabilité d’une loi sur le « droit à la déconnexion », similaire à celle de la France, qui permettrait aux travailleurs d’ignorer les courriels et les messages textes en dehors des heures de travail. Que vous souhaitiez profiter du grand air, lire des livres papier ou simplement passer plus de temps en famille, il est judicieux de choisir de se déconnecter régulièrement en tant que résolution pour la nouvelle année.

3. Les élections de 2019

Les choses étaient plus simples en 2015. Donald Trump était toujours exclusivement connu comme une vedette de télé-réalité, Vine existait toujours et il était encore possible de croire en la majorité de ce qu’on lisait en ligne (à l’exception d’essayer de s’autodiagnostiquer sur WebMD). 2015 est également l’année des dernières élections fédérales canadiennes, lorsque Justin Trudeau a été propulsé au pouvoir grâce à son jeu sur les réseaux sociaux qui impressionnerait une Kardashian. Près de quatre ans plus tard, nous sommes à la veille de nouvelles élections fédérales et tout le monde semble penser que ce sera affreux (beaucoup plus qu’à l’habitude, je suppose). L’essor des fausses nouvelles, l’ingérence électorale (prétendue) de la part de pays étrangers et la vague de populisme qui a balayé la planète font en sorte que tout le monde au Canada est aux aguets de certaines manigances. Qui que vous souteniez politiquement, je pense que tous les Canadiens aimeraient que Moose Jaw ait plus d’incidence sur les élections que Moscou.

4. La transformation des médias

Il a fallu un peu plus de temps que prévu, mais le paysage médiatique canadien connaît actuellement d’importants changements. Alors que la popularité de la radiodiffusion et de la télévision par câble continue de décliner, les entreprises de médias canadiennes commencent enfin à comprendre la valeur des services numériques. Bell a relancé Crave TV en tant que service qui n’est finalement pas mauvais (Game of Thrones, enfin!!!), Netflix continue de dominer et les Canadiens adoptent comme jamais auparavant la lecture en continu de musique et de vidéos. En 2019, l’avenir des médias, des données et de la radiodiffusion au Canada fera l’objet de bien de discussions. Une vaste révision de la Loi sur le droit d’auteur est prévue en 2019, de même qu’une mise à jour importante de la manière dont le Canada réglemente ses sociétés de radiodiffusion et de télécommunications à l’ère d’Internet. Beaucoup pourrait changer. Les Canadiens devraient également être à l’affût de Bell qui tentera à nouveau de mettre en place un régime canadien de blocage de sites Web afin de se prémunir contre le contenu piraté.

5. 5G 

La promesse de données mobiles rapides et omniprésentes a été aussi hors d’atteinte qu’une victoire canadienne de la Coupe Stanley, mais il y a de l’espoir. 2019 devrait être l’année du début du déploiement des réseaux de données mobiles 5G au Canada. Bien qu’ils soient mis à l’essai dans les grandes villes dans un premier temps, les réseaux 5G ont le potentiel de transformer complètement les données mobiles avec des vitesses et une fiabilité qui peuvent permettre toutes sortes de nouveaux services et éventuellement remplacer votre réseau Wi-Fi à la maison. Les émetteurs 5G peuvent atteindre des vitesses pouvant atteindre 20 Gb/s, ce qui est 20 fois plus rapide que le LTE. Bien sûr, il y a des inconvénients. Les émetteurs 5G sont rapides et fiables, mais ne communiquent que sur des distances relativement courtes. Cela signifie que plutôt que quelques grands émetteurs, les réseaux 5G auront besoin de beaucoup d’émetteurs plus petits pour couvrir la même zone. Cependant, cela contribuera également à améliorer la latence (le temps nécessaire pour obtenir une réponse de l’émetteur), ce qui sera un avantage pour des technologies telles que les véhicules autonomes.

6. La résurgence de l’audio

Comme le dit la chanson, « Radio killed the video star ». N’appelons pas cela un retour, mais au moment même où la bulle vidéo prend fin, l’audio connaît une recrudescence. Des questions ont été soulevées quant à savoir si les gens préféraient réellement regarder une vidéo de deux minutes plutôt que de lire deux phrases de texte (vous l’aurez deviné : ce n’est pas le cas), des entreprises comme Facebook ont ​​été accusées de gonfler leurs statistiques vidéo et des entreprises de médias entières ayant passé à la vidéo font faillite. Comme par hasard, la baladodiffusion et les services de musique en continu sont en plein essor. L’audio connaît actuellement une renaissance : nous faisons maintenant des recherches Web de base à l’aide de notre voix (Dis Siri) et écoutons des heures de livres audio en nous rendant au travail. L’audio est unique en ce qu’il peut être consommé tout en faisant autre chose. Faire plusieurs choses en même temps avec la vidéo ou même le texte n’est pas si simple, comme peut l’attester toute personne qui a déjà foncé dans une boîte aux lettres en textant (j’ai encore un bleu sur le tibia). L’audio nous permet de rester dans le moment présent et de prendre conscience de notre environnement plus que tout autre format, ce qui pourrait aller de pair avec la tendance à la déconnexion.

7. Cybersécurité

Alors que les grandes entreprises suivent largement cette tendance depuis un certain temps (certaines mieux que d’autres), la cybersécurité est désormais un problème courant. Le taux de piratage augmente et les outils et techniques nécessaires pour devenir un cybercriminel sont maintenant peu coûteux et faciles à acquérir. La cybercriminalité est en train de devenir une infraction mineure. Cela signifie qu’il est désormais rentable de pirater même les plus petites entreprises, les œuvres de bienfaisance et les particuliers. Les pirates informatiques demandent un paiement en Bitcoin impossible à retracer ou vendent simplement des renseignements personnels sur le Web en gros à des coûts minimes. À mesure que cette tendance s’intensifie, les Canadiens doivent être plus au courant que jamais des outils qu’ils peuvent utiliser pour se protéger. Pour la plupart des Canadiens, une cyberprotection de base est probablement suffisante pour empêcher la plupart des pirates informatiques de s’en prendre à eux. De nombreux produits conviviaux arrivent sur le marché (l’ACEI pourrait même avoir quelque chose à offrir à ce sujet bientôt…), et le mandat des responsables informatiques à domicile est devenu beaucoup plus complexe.

Quelles tendances voyez-vous apparaître sur l’Internet au Canada en 2019? Comment utiliserez-vous l’Internet et les appareils connectés différemment? D’ici l’an prochain, nous le saurons.

Blog navigation