thank you image

Reconnaissance envers un domaine qui redonne à la communauté

Disponible en anglais seulement

L’Action de grâces approche au Canada. C’est le temps des récoltes, de l’automne et des rassemblements de famille qui nous permettent d’exprimer notre reconnaissance.

Disponible en anglais seulement

L’Action de grâces approche au Canada. C’est le temps des récoltes, de l’automne et des rassemblements de famille qui nous permettent d’exprimer notre reconnaissance.

C’est pour cette période de reconnaissance que je voulais souligner l’une des facettes les plus importantes et uniques de notre industrie : les façons des domaines de premier niveau de pays (ccTLD) de redonner à la communauté. Si vous devez vous rafraîchir la mémoire : un domaine de premier niveau (TLD) est ce qui se trouve à la droite du dernier point dans une adresse Web. Un ccTLD comporte deux lettres et représente généralement un pays, tandis qu’un domaine générique de premier niveau (gTLD) comporte trois lettres, comme .com ou .net.  Les Canadiens qui choisissent d’utiliser un ccTLD, soit le .CA, contribuent à des investissements dans la communauté Internet.

L’ACEI croit qu’il est important de réinvestir dans l’Internet, que ce soit pour la communauté Internet canadienne ou pour l’Internet mondial, où nous gérons le TLD .CA et offrons une grande contribution. De plus, en tant qu’organisme sans but lucratif, l’ACEI investit ses ressources pour atteindre son objectif de bâtir un meilleur Canada en ligne. Cet objectif nous tient tellement à cœur que nous avons investi 6 millions de dollars au cours des cinq dernières années, hors des investissements de notre mandat principal, qui consiste à offrir le domaine .CA à plus de Canadiens et à gérer un domaine de premier niveau sûr et digne de confiance.

De nombreux autres ccTLD contribuent aussi à l’écosystème du Web. Même si le programme de chaque organisation est différent, l’intention est la même : investir pour atteindre un objectif au-delà du profit, avec un rendement qui profite aux collectivités que nous servons.

À l’exception de quelques gTLD, cette façon de faire n’est pas adoptée par nos pairs qui recherchent le profit avant tout.

C’est un cycle : de la collectivité au ccTLD et vice-versa.

À l’ACEI, nous imposons des normes élevées pour la gestion du domaine .CA, qui comprennent l’offre d’un domaine et d’un système de noms de domaine (DNS) sûrs et stables. Nous mettons tous les efforts nécessaires pour offrir le meilleur service possible à nos clients, les titulaires de noms de domaine .CA et ceux qui ont recours à nos services de cybersécurité.

 

Une partie de nos revenus, grâce à la confiance que nous accordent nos clients, est redistribuée dans la communauté Internet canadienne. Voici comment :

  • Nous investissons dans des points d’échange Internet (PEI) qui aident à obtenir un réseau Internet plus solide et plus performant, de même qu’une meilleure souveraineté des données dans notre pays. Il y a actuellement 10 PEI au Canada, et nous avons récemment fait la promotion pour l’installation d’un autre PEI dans la collectivité arctique d’Iqaluit, au Nunavut.  Cette installation annonce une révolution pour l’Internet là-bas, car pour l’instant, les utilisateurs doivent se fier à des connexions par satellite, ce qui donne un service Internet lent et coûteux.
     
  • Par l’entremise du Programme d’investissement communautaire, nous offrons des subventions à des organismes de partout au Canada qui travaillent dans le domaine de l’Internet. Par l’entremise de ce programme, nous avons versé 5,45 millions de dollars en subventions en cinq ans. Ces subventions ont soutenu 130 projets d’un bout à l’autre du Canada, y compris un projet en cours d’un organisme appelé Compucorps, qui aidera les femmes des Premières Nations à approfondir leurs connaissances en construction de sites Web et en établissement de marque en ligne afin de les aider à participer au commerce électronique. Parmi les projets, on trouve aussi le projet de stabilisation/d’expansion du réseau communautaire Ragged Edge, axé sur l’infrastructure Internet dans le nord de l’Île de Vancouver.
  • Nous élaborons et nous soutenons financièrement des produits et services qui rendent l’Internet sûr pour ses utilisateurs, y compris nos services de cybersécurité (notre gamme de produits D-Zone), qui assurent la sécurité des élèves canadiens et ajoutent une protection pour l’importante infrastructure liée aux soins de santé et aux municipalités.
     
  • Nous encourageons les Canadiens à en apprendre davantage sur leur Internet en testant sa vitesse et son rendement avec le Test de performance Internet de l’ACEI. Plus de 100 000 tests ont été effectués à travers le pays.
     
  • Nous finançons et organisons des événements et forums au Canada et ailleurs dans le monde, où des sujets importants pour les politiques régissant Internet sont abordés, y compris le prochain Forum canadien sur l’Internet, un événement visant plusieurs intervenants qui aura lieu au début de l’année 2019.

Par notre contribution, nous voulons améliorer et faire progresser l’Internet, amener plus de Canadiens en ligne de façon sûre et sécuritaire et faciliter la participation à l’économie numérique. Nous créons aussi plus de possibilités de choisir un nom de domaine .CA. De cette façon, le cycle reprend.

Il s’agit d’un phénomène mondial. Nous partageons depuis longtemps nos expériences de « gestes de générosité » avec nos collègues européens, mais des exemples foisonnent partout dans le monde. Lors d’une récente visite au Brésil, j’ai constaté qu’un ccTLD s’engageait dans le cycle de générosité. Il était impressionnant de constater ce qu’ils pouvaient accomplir avec leurs ressources. J’encourage ceux qui le désirent à en apprendre plus sur eux.

Merci de faire le choix de la générosité

Au Canada, dans le cadre de l’Action de grâces, je tiens à remercier les clients de l’ACEI de rendre possibles les actes de générosité de notre organisation. Les consommateurs ont plus de choix que jamais parmi les noms de domaine. Ils peuvent choisir .com ou .net, ou un autre parmi les milliers de domaines disponibles. Ce qui distingue l’ACEI et certains de nos pairs ccTLD est la détermination de réinvestir dans l’écosystème Internet de nos pays. Nous réinvestissons ce que nous obtenons pour atteindre un objectif plus ambitieux.

Nous remercions les consommateurs qui ont choisi un ccTLD. Grâce à vous, notre objectif d’un Internet plus stable, performant et sécuritaire est plus atteignable de jour en jour.

Plusieurs ccTLD adoptent des gestes de générosité envers la communauté Internet. Voici quelques exemples :

Suède : IIS, le registre Internet en Suède, réalise des investissements visant à améliorer la stabilité de l’infrastructure Internet suédoise et à faire la promotion de la recherche, de la formation et de l’éducation axées sur le Web. À titre d’exemple, il y a un an, IIS a investi un million de SEK (environ 145 000 $ CA) dans le Foo Café, un lieu de rencontre pour les développeurs, qui parraine des conférences et des événements visant à aider les participants à parfaire leurs compétences et à partager leurs connaissances.

Brésil : Le Brazilian Internet Steering Committee – un groupe multisectoriel composé de 21 membres de la société civile, du gouvernement, du monde des affaires et du milieu de l’enseignement – guide la croissance de l’Internet au Brésil. Le Web Technologies Study Center (Ceweb.br) est le fruit d’une de leurs initiatives, qui a été créé pour aider les Brésiliens à participer à l’ensemble du développement du Web et à l’élaboration de politiques publiques.

Pays-Bas : L’organisme SIDN gère le nom de domaine .nl et apporte du financement et du soutien aux idées et projets qui visent à améliorer l’Internet ou à utiliser le Web de façon innovatrice. Par exemple, SIDN a fondé AI for GOOD, un projet qui a pour objectif d’utiliser l’intelligence artificielle à des fins philanthropiques. La plateforme en ligne présente des problèmes de programmation d’IA que peuvent résoudre des étudiants, des entreprises en démarrage, des pirates informatiques et des développeurs.

Royaume-Uni : L’organisme Nominet a financé un programme de subventions, le Nominet Trust, pendant 10 ans. En 2017, ce fonds est devenu indépendant et se nomme maintenant le Social Tech Trust. Nominet axe maintenant le financement sur la connexion, l’inclusivité et la sécurité. Par exemple, l’organisme travaille avec Scouts UK pour développer un curriculum de cybersécurité et avec le Prince’s Trust pour établir une plateforme pour aider les jeunes en difficulté.

Blog navigation