Trois choses que j’ai apprises au sujet d’Internet en travaillant à l’ACEI

Après six mois à travailler à l’ACEI, je suis une citoyenne numérique mieux informée.

Nous envoyons des courriels toute la journée et cherchons sur le Web dès que nous voulons vérifier quelque chose, mais nous arrive-t-il de nous demander comment tout cela fonctionne? Il est déconcertant de voir à quel point certains d’entre nous en connaissent peu sur l’Internet, particulièrement si on considère que nous en dépendons chaque jour.

Je proviens du secteur des communications des organismes sans but lucratif et des relations communautaires; commencer à travailler à l’ACEI a donc été une expérience nouvelle. J’ai rapidement été plongée dans la culture et le rythme d’une société technologique. Cela signifie aussi que la plupart de mes collègues en développement ou en TI ont des antécédents techniques et que beaucoup sont des experts du fonctionnement de l’Internet canadien.

Travailler à l’ACEI m’a aidé à comprendre un peu mieux ce qui se passe derrière l’industrie d’Internet, une chose souvent difficile à imaginer. Je dirais que je suis passée de souris sans soucis à pingouin sensibilisé à la protection de la vie privée. De quoi est-ce que je parle? Selon un sondage récent de l’ACEI , seulement 7 % des internautes canadiens disent accorder plus d’importance à la commodité qu’à la protection de la vie privée. Vous pouvez répondre à notre questionnaire (en anglais seulement) pour découvrir si vous êtes sensibilisé à la protection de la vie privée.

En sachant cela, je me sens maintenant armée de connaissances que je peux partager lors de conversations sur la cybersécurité ou les fausses nouvelles.

Voici principalement comment l’ACEI a changé ma façon d’utiliser et de comprendre l’Internet.

La façon de voyager des données sur Internet

Saviez-vous qu’un courriel envoyé à votre voisin peut traverser les États-Unis avant de revenir au Canada? Je ne le savais absolument pas, mais c’est tout un détour! Considérant tout ce que j’ai lu sur la surveillance de la NSA aux É.-U., je ne suis pas convaincue de vouloir que mes courriels fassent ce voyage.

Mais il existe une solution : un point d’échange Internet, ou PEI. Un PEI est une plaque tournante où des réseaux indépendants peuvent s’interconnecter directement et améliorer la performance, la sécurité et la résilience d’Internet au sein de la communauté. Ce qui signifie que le courriel que vous venez d’envoyer peut passer à travers un PEI au Canada.

J’ai eu l’occasion d’interviewer Madeleine Redfern, mairesse d’Iqaluit, pour en savoir plus sur les défis de la connectivité dans le Nord canadien. Dans cette partie du pays, les Canadiens paient 200 $ pour un Internet résidentiel très lent, puisqu’il repose sur une connexion par satellite. L’ACEI travaille avec des partenaires à Iqaluit pour y installer un PEI, ce qui aurait un impact immense sur l’Internet dans cette communauté.

Alors, comment fonctionne l’Internet?

Disons que c’est compliqué. Grâce à des diagrammes simples comme celui-ci, j’en apprends un peu plus chaque jour.

Je suis encore renversée de réaliser à quel point nous, comme Canadiens, dépendons de cet outil puissant dont nous ne comprenons souvent pas toutes les subtilités. Je comprends relativement bien la confidentialité et la cybersécurité, mais aussi l’Internet canadien et les communautés qui ont de la difficulté à y accéder, et toutes les barrières que cela implique. Je suis fière des nouvelles connaissances que j’ai acquises.

Je suis loin d’être une experte d’Internet, mais il est très inspirant de travailler en étant entourée de gens qui le sont, et de faire partie d’une équipe dévouée à bâtir un meilleur Internet pour tous les Canadiens.

Tirez profit des outils qui assurent la protection de vos renseignements

Mon premier événement avec l’ACEI a été l’assemblée générale annuelle de septembre, dont le thème était la confidentialité et la cybersécurité.

J’ai interviewé des panélistes experts qui y ont participé pour connaître leurs meilleurs conseils pour protéger les renseignements personnels en ligne, puis j’ai suivi leurs recommandations; la plus utile étant selon moi un système de gestion des mots de passe. Cette application stocke tous les mots de passe dans un format crypté et fournit un accès sécurisé à tous les renseignements au moyen d’un mot de passe principal. Tant que nous n’oublions pas le mot de passe principal, il est inutile de nous souvenir de tous les autres, et le système peut même générer des mots de passe pour nous afin de s’assurer qu’ils sont sécuritaires. Cette révélation nous empêche d’utiliser le même mot de passe pour tout (une mauvaise idée en passant), ou d’avoir à nous souvenir de chacun des mots de passe que nous avons créés.

Joignez-vous à l’équipe de l’ACEI

Renseignez-vous sur nos possibilités d’emploi actuelles à acei.ca/carrière. Suivez le mot-clic #WeAreCIRA et restez à l’affût de nos plus récentes nouvelles et possibilités de carrière en suivant notre page sur LinkedIn.

Blog navigation