Ladies Learning Code termine ses ateliers pilotes destinés au personnel enseignant

Plusieurs éducatrices et éducateurs souhaitent enseigner le codage à leurs élèves, mais sans avoir acquis les connaissances et les compétences nécessaires, ce qui pose bien sûr problème. Avec le soutien du Programme d’investissement communautaire (PIC) de l’ACEI, Ladies Learning Code (LLC) a cherché à s’attaquer à ce défi en lançant des ateliers d’apprentissage du code à l’intention du personnel enseignant.

Ces ateliers en personne d’une journée offrent un agrément aux éducatrices et aux éducateurs désireux d’enseigner le codage dans leur milieu, que ce soit dans les écoles, auprès de groupes communautaires ou bien de filles membres des Guides. Les ateliers pilotes ont eu lieu à Toronto, à Vancouver et à Halifax de juin à décembre 2016, 229 personnes y ont été formées et la planification d’autres séances est déjà en cours.

Dans le cadre de ce projet financé par le PIC, Ladies Learning Code a aussi créé et lancé un portail communautaire en ligne permettant aux éducatrices et aux éducateurs de diffuser de façon virtuelle le programme utilisé ou conçu ainsi que d’obtenir un dépannage ou un soutien de l’équipe d’expertes et d’experts de LLC ou d’autres gens au fait du domaine d’ailleurs au pays.

La série d’ateliers pratiques a été mise au point afin d’aider le personnel enseignant qui pourrait n’avoir jamais vu une ligne de code de sa vie, mais qui sait que la préparation de la nouvelle génération au marché du travail de l’ère numérique, en pleine transformation, est cruciale.

«Le message selon lequel nous n’avions pas à être des experts du codage, mais plutôt des facilitateurs d’apprentissage […] a compté parmi les signaux importants.»

Selon une personne participante de la Colombie-Britannique, l’atelier lui a donné l’assurance requise pour s’adapter aux changements apportés au programme en vertu desquels des compétences numériques y sont désormais intégrées. « Avec le lancement d’un nouveau programme en Colombie-Britannique, le personnel enseignant était à la fois enthousiaste et dépassé devant l’exigence d’enseigner les compétences de base en codage – un domaine dans lequel nous demeurons peu expérimentés, a-t-elle affirmé. C’est de cet atelier que j’avais besoin. Le message selon lequel nous n’avions pas à être des experts du codage, mais plutôt des facilitateurs d’apprentissage trouvant des façons de créer des questions donnant lieu à des stratégies de résolution des problèmes chez nous-mêmes et nos élèves, nous menant ainsi à la pensée critique, a compté parmi les signaux importants. C’est avec confiance que j’ai appliqué mes apprentissages.»

Chaque atelier pilote a fait salle comble et donné lieu à de longues listes d’attente. Voilà un succès retentissant ayant une incidence sur des milliers d’élèves à l’échelle du pays. Ladies Learning Code cherche à faire croître le programme dans le but de tenir plus d’ateliers d’un océan à l’autre.

«Cette initiative répond aux besoins grandissants de notre communauté en donnant au personnel enseignant, qui, du secteur technique ou non, comprend l’importance d’enseigner les compétences numériques, des outils lui permettant de transposer ce savoir dans sa salle de classe, a affirmé Melissa Sariffodeen, chef de la direction à Ladies Learning Code. De plus en plus de jeunes seront exposés à l’enseignement des sciences informatiques. À présent, nous avons fait un pas vers notre objectif qui consiste à offrir à toute la jeunesse canadienne la possibilité de bâtir des technologies plutôt que de se contenter d’en consommer, et ce, par l’entremise de notre système éducatif traditionnel. »


Pour en apprendre davantage :