Rapport de l’ACEI : Des organisations communautaires font état des écarts et des solutions liés à l’Internet au Canada

Le 13 juin 2018, OTTAWA - Aujourd'hui, l'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) a publié L'écart entre nous : Perspectives pour bâtir un meilleur Canada en ligne , un rapport sur les expériences, opinions et solutions proposées de 70 organisations communautaires de partout au Canada visant à améliorer l'Internet pour la population canadienne. Ces organisations, qui travaillent sur la ligne de front de l'Internet au Canada, nous exposent la situation des nantis et des moins nantis, comme ces Canadiens qui n'ont pas les capacités de se connecter au Web ni les habiletés de le faire de façon sécuritaire et efficace, et des organismes qui leur viennent en aide. Les écarts et les solutions sont présentés en lien avec l'infrastructure Internet, la littératie numérique et le financement.

Points essentiels

Les intervenants qui ont participé à ce rapport ont offert les perspectives suivantes :

L'infrastructure

· Le manque de compétitivité et de financement a une incidence sur l'expansion de l'infrastructure. Lorsque l'infrastructure est en place, des écarts de qualité sont souvent constatés, particulièrement dans les collectivités rurales et éloignées.

· Les forces du marché contrôlent les investissements dans l'infrastructure.

· Les collectivités éloignées et les petits FAI font souvent les frais de la connectivité du premier kilomètre.

Accès

· L'accès Internet à domicile offre une meilleure expérience en ligne qu'un accès obtenu dans un endroit public.

· Pour les familles à faible revenu, même les options d'accès Internet les moins chères sont souvent inaccessibles et la qualité, la vitesse et la taille des forfaits de données sont insuffisantes.

· Il existe des inégalités pour l'accès Internet en campagne comme à la ville.

Littératie numérique

· Les personnes âgées, les nouveaux Canadiens, les peuples autochtones et d'autres citoyens sont laissés de côté dans l'ère numérique, ce qui les isole et rend leur accès à des occasions et des services en ligne plus difficile.

· L'apprentissage des éléments fondamentaux de l'utilisation d'Internet est un écart existant, mais peu d'attention et de financement lui sont accordés.

· Le manque de littératie numérique au Canada augmente la vulnérabilité aux cybermenaces comme les logiciels malveillants, l'hameçonnage et l'influence des « fausses nouvelles ».

Financement

· Les paramètres de financement pour les projets Internet sont souvent complexes ou trop précis, et le processus de demande peut être contraignant.

· La compétition est féroce pour un montant limité de financement et les enjeux numériques à la mode obtiennent plus d'attention et de financement que ceux qui ont moins de visibilité.

· Un manque de constance dans le financement et les délais limités pour l'utiliser ont une incidence sur l'efficacité des projets.

Le rapport comprend dix solutions recommandées, établies par les participants par l'entremise d'un sondage et d'entrevues de suivi menés en février et mars 2018.

Propos tenus par les porte-parole et les partenaires

« L'Internet au Canada est imparfait et le rapport de l'ACEI met l'accent sur les besoins des organismes communautaires canadiens », affirme Byron Holland, président et chef de la direction de l'ACEI. « L'Internet est une façon de connecter par son infrastructure, mais aussi par les occasions qu'il offre aux gens. Nous devons faire mieux et travailler ensemble pour nous assurer que ces occasions sont offertes à tous les Canadiens. »

« Le rapport de l'ACEI souligne que l'innovation et la propriété locales représentent des solutions viables pour l'accès Internet. Les petits organismes et les groupes communautaires sont en mesure d'implanter l'Internet dans les régions éloignées au Canada. Les idées, l'ambition et la capacité existent, mais les groupes locaux ont besoin de soutien pour lancer leurs projets », dit Rob McMahon, professeur adjoint en communications et en engagement communautaire à l'Université de l'Alberta. M. McMahon est aussi un cofondateur de First Mile Connectivity Consortium, une association nationale sans but lucratif d'organismes technologiques pour les Premières nations.

« Les collectivités rurales du Canada ont des difficultés avec l'accès Internet, de même que certaines communautés urbaines, qui font face à des inégalités. À Vancouver, certaines personnes n'ont pas les moyens d'obtenir un accès Internet à domicile ou n'ont pas les appareils ni les capacités de se connecter. C'est important d'avoir l'occasion de discuter de l'Internet au Canada. La compréhension des défis représente une première étape importante pour l'apport de solutions », affirme Tracey Axelsson, directrice générale du Vancouver Community Network, un FAI sans but lucratif à Vancouver.

Ressources additionnelles

· Vous pouvez consulter le rapport de l'ACEI,L'écart entre nous : Perspectives pour bâtir un meilleur Canada en ligne, à l'adresse acei.ca/ecart.
 

· L'ACEI contribue à l'établissement d'un meilleur Canada en ligne par l'entremise de son Programme d'investissement communautaire , qui a versé 5,45 millions de dollars en financement depuis sa mise en place. Les plus récents bénéficiaires de subventions ont été annoncés le 11 juin . Voici deux exemples de projets bénéficiaires qui permettront de combler les écarts indiqués dans le rapport de l'ACEI :

1. ACORN Institute Canada

Utiliser la recherche et la formation pour pallier les problèmes des communautés à faible revenu.

Ce projet mettra les décideurs politiques en contact avec les expériences des communautés à faible revenu qui ont de la difficulté à accéder à l'économie numérique. Son objectif est d'offrir une excellente formation au développement du leadership en lien avec la question importante de l'accès à Internet, afin d'amplifier les voix des membres marginalisés de la communauté et de leur permettre de faciliter l'accès à l'économie numérique au sein de leur collectivité et au-delà.

2. Gluu Technology Society

Aider les personnes âgées à utiliser la technologie afin qu'elles puissent mener une vie saine et connectée.

Grâce à une subvention de l'ACEI, Gluu Technology Society mettra en place le Digital Coach Network. Ce réseau de formation transformera les bénévoles et les membres du personnel d'organismes partenaires en formateurs numériques en améliorant leurs compétences numériques et leur confiance. Par l'entremise d'une formation structurée, d'un soutien constant et de mentorat, ce programme encouragera et inspirera les gens à partager leurs habiletés numériques pour aider les personnes âgées à obtenir les capacités numériques de base dont elles ont besoin pour demeurer des membres actifs de la communauté.

À propos de l'ACEI

L'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) gère le domaine de premier niveau .CA au nom de l'ensemble de la population canadienne. En tant qu'organisation fondée sur ses membres, l'ACEI élabore et met en œuvre des politiques qui appuient les internautes canadiens, de même qu'elle représente le registre .CA sur le plan international.