Données sur l’industrie des noms de domaine et sur les tendances Internet au Canada

Le système de noms de domaine joue un rôle crucial dans le mode d’interaction entre Internet et ses 3,2 milliards d’internautes. D’une valeur de plus de 4 milliards de dollars, l’industrie des noms de domaine poursuit sa croissance. Actuellement, plus de 300 millions de noms de domaine sont enregistrés.

Il existe deux types de domaines de premier niveau (TLD). Les domaines nationaux (ccTLD) représentent un pays ou un État, par exemple le .CA, le .us et le .uk. Les .com, les .net et les .org sont des exemples de domaines génériques de premier niveau (gTLD). Entre 1984 et 2013, seuls 22 gTLD existaient, et le .com représentait la moitié de tous les noms de domaine enregistrés.

2015 a été une année remarquable pour l’industrie des noms de domaine. L’organisme international de gouvernance des domaines, la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers [ICANN]), a approuvé plus de 1 000 nouveaux gTLD. En moins d’un an, les enregistrements de ces nouveaux gTLD ont atteint 22 millions.

Parallèlement, des initiatives gouvernementales prises en Chine y ont mené à une croissance sans précédent de l’industrie des domaines, alors que les investisseurs se sont tournés vers le marché des domaines pour compenser le manque à gagner dans les secteurs traditionnels d’investissement. Cela a donné naissance à un nouveau marché spéculatif des domaines. Bien que plusieurs ccTLD soient à l’abri de cette spéculation (en raison des exigences en matière de présence), il n’en va pas de même pour les principaux TLD. C’est la première année que le .com a averti les investisseurs qu’ils observeraient une baisse dans le nombre des domaines sous gestion d’un trimestre à l’autre. Selon un rapport paru dans Quartz plus tôt cette année, près de 75 pour cent des domaines à deux lettres lancés ont été achetés par des titulaires chinois. Dans le rapport annuel sur l’état de l’industrie publié par le DN Journal, un consensus voulant que les mouvements sur le marché de la Chine entraînent un nombre important d’enregistrements a presque été atteint.

Avec l’avènement des nouveaux gTLD et leur potentiel en matière d’image de marque à la droite du point, les entreprises et les investisseurs habituellement à l’écart de l’industrie des domaines ont commencé à s’y intéresser.


Tendances mondiales des enregistrements de domaine de premier niveau

Graphique présentant des données provenant de Zook, chercheur en matière de domaines, indiquant que les 6 gTLD en tête ont connu une croissance supérieure en nombre de domaines enregistrés à celle de tous les ccTLD. Cependant, une convergence est observée

Source : données provenant de Zook

Malgré l’activité observée en Chine et à l’échelle asiatique, la croissance mondiale dans l’industrie des domaines a connu un ralentissement au cours des deux dernières années. La croissance globale des TLD en 2015 et en 2016 a fréquemment chuté sous le 1 pour cent d’un trimestre à l’autre. Les enregistrements de ccTLD n’ont pas cessé de dépasser les enregistrements de gTLD entre 2007 et 2014, avec des taux de croissance oscillant entre 2 et 5 pour cent par trimestre. Avec le lancement de 1 000 nouveaux gTLD, les ccTLD peuvent commencer à laisser la première place à leurs contreparties génériques.


Taux mondiaux de croissance des domaines de premier niveau (excluant le .cn)

Graphique présentant des données provenant de Zook, chercheur en matière de domaines, indiquant le ralentissement du taux de croissance des gTLD, des ccTLD et le ralentissement total pour tous les domaines. Ces données révèlent également une hausse pour l

Source : données provenant de Zook

Les taux de croissance des ccTLD, excluant celui de la Chine, ont chuté sous zéro au cours des six derniers trimestres, ce qui donne à penser qu’un revirement de situation pourrait survenir pour ces domaines, alors que les nouveaux gTLD, largement disponibles, encombrent le marché.

Remarque : Nous avons retiré le .cn de l’analyse parce qu’un changement aux règles d’enregistrement du domaine .cn de la Chine, apporté en 2010, a provoqué une croissance aussi soudaine que spectaculaire des enregistrements, suivie d’une chute radicale de ceux-ci. Cette activité anormale aurait constitué un facteur de confusion dans la présentation des données.

Taux de croissance par trimestre

Part de marché des six gTLD [des premiers jours] en tête
  gTLD ccTLD (excluant la Chine) ccTLD et gTLD (excluant la Chine)
T1 2010 2,98 % 3,61 % 3,21 %
T2 2010 2,32 % 3,23 % 2,66 %
T3 2010 2,15 % 3,06 % 2,49 %
T4 2010 2,02 % 3,32 % 2,51 %
T1 2011 2,82 % 3,87 % 3,21 %
T2 2011 1,75 % 2,97 % 2,21 %
T3 2011 2,01 % 2,95 % 2,37 %
T4 2011 1,69 % 4,00 % 2,58 %
T1 2012 2,41 % 3,67 % 2,90 %
T2 2012 1,19 % 5,01 % 2,70 %
T3 2012 0,79 % 3,05 % 1,70 %
T4 2012 0,65 % 3,48 % 1,81 %
T1 2013 1,39 % 3,36 % 2,21 %
T2 2013 0,63 % 2,75 % 1,52 %
T3 2013 0,86 % 2,88 % 1,72 %
T4 2013 0,79 % 1,89 % 1,27 %
T1 2014 1,44 % 2,49 % 1,89 %
T2 2014 0,26 % 0,88 % 0,53 %
T3 2014 0,49 % 2,10 % 1,19 %
T4 2014 0,29 % 2,13 % 1,10 %
T1 2015 0,93 % -0,57 % 0,26 %
T2 2015 0,13 % -0,78 % -0,28 %
T3 2015 0,97 % -0,69 % 0,24 %
T4 2015 3,22 % -0,41 % 1,64 %
T1 2016 2,46 % -0,24 % 1,30 %
T2 2016 0,39 % -0,80 % -0,11 %

Part de marché des six gTLD [des premiers jours] en tête

Graphique présentant des données provenant de Zook, chercheur en matière de domaines, indiquant que les ccTLD ont lentement accaparé une part de marché sur le marché mondial des domaines depuis le T1 de 2010.

Source: données provenant de Zook

Les six gTLD en tête et lesccTLD accaparent près de la totalité des parts de marché des domaines dans le monde, tandis que les ccTLD n’occupent tout juste que plus de 45 pour cent du marché.

Les six gTLD des premiers jours en tête (.com, .net, .org, .mobi, .info, .biz) continuent à représenter 99 pour cent de tous les gTLD, et 54 pour cent de tous les TLD enregistrés. Tous, sauf le .mobi, ont connu une augmentation de leur croissance. Avec le lancement de plus de 1 000 nouveaux gTLD sur le marché au cours des 18 derniers mois, cependant, 3 des 6 premiers (.mobi, .info et .biz) ne dominent plus le marché des TLD. En matière de gTLD, le .com mène toujours de loin. Même avec la nouvelle concurrence, la convoitise qu’attirent les domaines .com demeure vigoureuse et sa croissance est stable. Les investisseurs souhaitent particulièrement s’accaparer les domaines .com à titre d’avoirs financiers alors que leur rareté se fait de plus en plus sentir.


Les trois gTLD en tête

Tandis que le nombre de noms de domaine .com enregistrés atteint 130 265 726, ce TLD demeure le plus populaire dans le monde. Le second domaine le plus populaire, le .net, compte 16 130 302 domaines enregistrés, soit 7,5 fois moins que le .com.


Les 20 ccTLD en tête

Part de marché des six gTLD [des premiers jours] en tête
ccTLD Pays Nombre de domaines pendant la dernière période
cn Chine 19 502 493
tk Tokelau 19 242 447
de Allemagne 16 126 473
uk Royaume-Uni 10 679 523
nl Pays-Bas 5 643 201
ru Russie 5 245 491
br Brésil 3 869 791
eu Union européenne 3 815 601
au Australie 3 035 915
it Italie 2 960 676
fr France 2 943 299
pl Pologne 2 712 473
ca Canada 2 484 422
in Inde 2 114 209
co Colombie 2 018 450
ch Suisse 2 005 411
es Espagne 1 819 818
us États-Unis 1 680 153
be Belgique 1 549 082
jp Japon 1 431 769

Source : données provenant de Zook

Parmi les ccTLD, le .cn et le .tk restent en première place au sein de l’industrie. Le .tk est le ccTLD de Tokelau, un territoire de la Nouvelle-Zélande d’une population d’environ 1 400 personnes. L’immense popularité du .tk s’explique par l’absence d’exigences en matière de résidence et les restrictions minimales pour l’enregistrement de noms de domaine .tk ainsi que par le fait qu’ils sont gratuits (la première année). Vu les perturbations du marché provoquées par les modifications aux règles régissant les enregistrements, comme indiqué précédemment, les tendances en matière d’enregistrement du .cn doivent être considérées avec circonspection.

Le ccTLD de l’Allemagne, le .de, arrive en troisième place alors qu’il gère 16 126 473 noms de domaine. L’ACEI occupe une position robuste sur le marché, se classant au 13e rang mondial.