Le merveilleux monde des nouveaux gTLD

Des centaines de nouveaux gTLD ont été approuvés par l’ICANN et ont fait leur entrée sur le marché en 2014. Cela représente l’un des changements les plus importants dans l’industrie des domaines depuis son avènement en 1984. Au cours des 18 derniers mois, plus d’un millier de nouveaux gTLD ont été lancés, recueillant 23 millions d’enregistrements à l’échelle mondiale.


Le palmarès des nouveaux gTLD selon les enregistrements

Le palmarès des nouveaux gTLD selon les enregistrements
Classement Nouveau gTLD Domaines

Source: https://ntldstats.com/tld

1 xyz 6 602 639
2 top 4 500 988
3 win 1 279 052
4 wang 1 043 800
5 club 868 475
6 .bid 558 784
7 site 552 252
8 vip 525 056
9 online 504 155
10 loan 449 544
11 link 378 555
12 xin 336 112
13 ren 320 691
14 red 320 308
15 gdn 304 478
16 tech 277 101
17 网址 266 284
18 click 229 599
19 science 222 904
20 space 199 517
21 website 196 321
22 kiwi 187 233
23 date 147 030
24 trade 142 568
25 racing 142 030

Parmi les nouveaux gTLD offerts, le .xyz est en tête avec plus de 6 millions de domaines enregistrés, ce qui représente près de 25 pour cent des parts de marché des nouveaux gTLD. Au départ, le registre de .xyz offrait ces domaines gratuitement, ce qui a donné lieu à un engouement rapide. Par ailleurs, dans les domaines en tête, on trouve le .top, dont plus de 4 millions ont été enregistrés (une part de marché de 17 pour cent) et le .win, dont 1 million ont été enregistrés (5 pour cent de la part de marché).

Les domaines municipaux ont connu un succès dès le départ : .berlin, .london et .nyc se sont initialement hissés parmi les 10 nouveaux gTLD en tête en 2015. Depuis, ils ont été délogés des premières places par de nouveaux venus soutenus par un arsenal de marketing, par exemple .win, .club et .vip. Alors que la concurrence s’intensifie sans cesse, .nyc a glissé en 34e place, .london en 48e, et .berlin se trouve maintenant en 49e position parmi les nouveaux gTLD, ce qui ne signifie toutefois pas que ceux-ci ne connaissent pas de succès. Ces domaines ont eréés un marché de niche, basé sur un modèle d’affaire géographique. L’un des but du programme de nouveaux gTLD était d’aceroître le nombre de choix disponibles aux internautes, et les domaines de premier niveau géographiques sont un bon exemple de la mise en marche de ce plan.


La population canadienne et les nouveaux gTLD

La population générale des internautes du Canada découvre ces nouveaux gTLD. Comme il fallait s’y attendre, au cours de l’année suivant leur lancement, peu de gens connaissaient leur existence. Mais récemment, vraisemblablement à cause de la publicité et des lancements des nouveaux domaines au cours de l’année qui s’est écoulée, leur notoriété s’est vue propulsée. Cependant, à l’extérieur de l’industrie des domaines, l’intérêt manifesté pour l’enregistrement de ces nouveaux domaines reste modeste.

Diagramme circulaire présentant des données de l’ACEI indiquant que 46 pour cent des internautes canadiens ne sont toujours pas au courant du lancement des nouveaux gTLD. Quarante et un pour cent étaient au courant.

Base : Internautes canadiens
Source : Recherche de suivi de l’ACEI, 2016


L’intérêt à l’égard des nouveaux gTLD

Diagramme à bandes de l’ACEI indiquant que 70 pour cent des internautes canadiens au courant du lancement des nouveaux gTLD n’ont pas l’intention d’en enregistrer un.

Base : Internautes au courant du lancement des nouveaux gTLD
Source : Recherche de suivi de l’ACEI, 2016