Forum canadien sur l'Internet rapport 2016

Sommaire

Le 1er juin 2016, au Musée canadien de la nature à Ottawa, l’ACEI a tenu son sixième Forum canadien sur l’Internet intitulé : Large bande et économie numérique moderne. Environ 150 personnes (sur les lieux et en ligne) de la société civile, du secteur privé, du gouvernement et de la communauté technique ont participé à l’événement. Ces gens ont débattu et discuté, en ligne et sur place, du rôle essentiel d’un Internet de qualité à haute vitesse, offert à prix abordable. Il a aussi été question de la position qu’occupe le Canada par rapport à la concurrence dans l’économie mondiale. L’objectif ainsi poursuivi consistait à éclairer les politiques de même que les discussions sur la gouvernance d’Internet au Canada et sur la scène internationale.

Le journaliste canadien, David Akin, a animé ce forum d’une journée constitué d’un discours principal et de trois discussions entre experts. L’auditoire a participé activement, tant durant la séance plénière qu’au cours des discussions animées en tables rondes.


L’importance de la large bande pour l’économie numérique

Au début du forum, d’importantes statistiques ont été présentées. Aujourd’hui, aucune entreprise n’est dirigée sans le soutien des technologies de l’information et des communications (TIC). L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a indiqué que 95 pour cent des entreprises au sein de ses 34 pays membres disposaient d’une connexion à large bande en 2014.i La large bande est un volet essentiel de l’économie numérique, mais également de l’ensemble de l’économie. Les citoyennes et les citoyens comptent sur Internet à haute vitesse pour accéder à des services de base, par exemple aux soins de santé et à la formation professionnelle. Ils y recherchent aussi des renseignements pertinents qui leur permettent de participer pleinement à la société démocratique. Selon une enquête réalisée en 2016 par l’ACEI et The Strategic Counsel, « 75 pour cent des internautes canadiens conviennent que l’accès à Internet est crucial lorsqu’il s’agit pour eux d’acquérir de nouvelles compétences».ii

Malgré tout, au moins 5 pour cent des ménages canadiens n’accèdent pas à Internet à haute vitesse de qualité, ce qui, selon la définition, correspond à une vitesse de téléchargement de 5 Mo/s. D’ailleurs, avec le temps, ce nombre fait l’objet d’une controverse croissante alors que la fonctionnalité du réseau exige encore plus de largeur de bande. L’accès mondial est également problématique. En avril dernier, selon le Forum économique mondial, quelque 4 milliards de personnes – plus de 55 pour cent de la population mondiale – n’utilisent pas Internet.iii À présent, nombreux sont les résultats de recherche qui donnent à penser que le gouffre numérique qui se creuse contribue au clivage socio-économique au Canada et partout dans le monde.

« La qualité et le prix de la large bande constituent la devise numérique au pays », a affirmé dans son allocution d’ouverture, le président et chef de la direction de l’ACEI, Byron Holland.

Les pays plus progressifs qui adoptent les TIC et Internet plus rapidement et de façon plus étendue constatent une augmentation réelle de leur PIB, a ajouté M. Holland dans le cadre du FCI. Ce n’est pas que théorique… [l’adoption des TIC] est essentielle pour notre économie globale.

Byron Holland

Il a poursuivi en disant « Le Canada ne s’approche même pas du rang qu’il occupait en matière d’Internet et de large bande ». Il a interpellé l’assistance ainsi que les intervenantes et les intervenants en les mettant au défi de déterminer les principaux obstacles à l’innovation et à l’accès au Canada. Il leur a aussi demandé de proposer des solutions à présenter au secteur privé et aux gouvernements de tous les ordres de même qu’à l’occasion du Forum sur la gouvernance d’Internet qui aura lieu en décembre 2016.

 

i OCDE. Perspectives de l’économie numérique de l’OCDE 2015, Éditions OCDE Paris, 2015.DOI : http://dx.doi.org/10.1787/9789264243767-fr , p. 132.

ii ACEI, FROM BROADBAND ACCESS TO SMART ECONOMIES - Technology, skills and Canada’s future, 2016.

iii Forum économique mondial. Internet for All: A Framework for Accelerating Internet Access and Adoption, 2016, p. 5.