Mealshare.ca: établir un partenariat avec les restaurants locaux pour nourrir des jeunes dans le besoin

Mealshare employees serving meals wearing orange shirts.

Les défis complexes et endémiques, par exemple la faim dans le monde, n’intimident pas Jeremy Bryant et Andrew Hall, des entrepreneurs sociaux. Depuis 2013, année du lancement de Mealshare.ca, un organisme sans but lucratif basé à Edmonton, ces entrepreneurs ont offert des repas santé à plus d’un demi-million de gens affamés.

Cette idée a germé alors que les fondateurs, aussi cousins, se sont trouvés ébranlés par la faim qu’ils ont observée en voyageant en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.

« Au Canada, et même dans notre ville natale d’Edmonton, il y a des gens qui ne peuvent s’offrir à manger », affirme Jeremy Bryant. Il poursuit en expliquant qu’il n’y a pas que dans le tiers monde que des gens ont faim. Banques alimentaires Canada, un organisme de bienfaisance qui se consacre à aider les gens vivant dans l’insécurité alimentaire, publie des statistiques à ce sujet. Selon ces données, treize pour cent de la population canadienne ne profitent pas d’un accès fiable à des aliments nutritifs à prix abordable. En outre, plus de 850 000 personnes font appel chaque mois à une banque alimentaire parmi plus de 400 000 au pays. 

The founders of Mealshare standing next to a wooden wall

Mealshare s’attaque à ce problème en établissant un partenariat avec les restaurants locaux. De cette façon, Mealshare permet à la clientèle des restaurants d’acheter un repas sur les lieux à l’intention d’une personne dans le besoin. Les restauratrices et les restaurateurs participants sélectionnent des plats parmi les plus vendus et les accompagnent dans le menu d’un logo Mealshare qui permet de les repérer facilement. Chaque plat Mealshare acheté par un client permet d’offrir un repas de même valeur à une personne dans le besoin. 

« Le fait qu’une personne sur neuf ait faim nous paraît inacceptable », explique Jeremy Bryant. Selon les fondateurs de Mealshare.ca, suffisamment d’aliments sont produits dans le monde pour nourrir sa population. La disponibilité n’est pas en cause, c’est plutôt la répartition qui l’est, estiment-ils.

Mealshare nourrit aussi des ambitions de croissance au Canada

Depuis son lancement en 2013, cet organisme titulaire d’un .CA a connu une croissance telle que son équipe compte actuellement six membres, dont des gestionnaires communautaires qui dirigent des initiatives locales à l’échelle du pays. « Il faut s’entourer de gens qui nous sont supérieurs. C’est ainsi que des phénomènes impressionnants se produisent », a repris Jeremy Bryant. Il attribue une grande part de la réussite de l’organisme à ses collègues qu’il décrit comme ses meilleurs amis : « Je travaille avec une équipe sensationnelle au quotidien. »

Au cours de l’année 2016, l’équipe prévoit étendre ses activités à Ottawa ainsi qu’à Montréal. En ce moment, Mealshare assure sa présence à Edmonton, à Calgary, à Vancouver, à Victoria et à Toronto, ainsi qu’au sein de 30 petites collectivités éparpillées à l’échelle du Canada.

Travailler avec des partenaires qui partagent des repas aux quatre coins du monde

Alors que Mealshare a établi des partenariats avec plusieurs organisations et organismes de bienfaisance canadiens, par exemple le Club des petits déjeuners et Youth Employment & Support Services, son équipe a étendu ses activités sur la scène internationale en collaborant avec Save the Children.

« Nous avons choisi un domaine canadien, parce que nous sommes fiers de notre identité nationale et qu’en utilisant le .CA, nous communiquons cette fierté au public. En tant que Canadiens, nous souhaitons aider nos voisins et voulons veiller à ce que tout le monde se porte bien. C’est tout ce qui motive notre équipe. Les gens font de petits gestes pour aider celles et ceux dans le besoin. Sur ce plan-là, le Canada est un endroit formidable. »

- Jeremy Bryant, cofondateur, Mealshare

Quiconque veut emboîter le pas à Mealshare peut faire passer le mot, encourager un restaurant qui participe au programme, s’attabler dans l’un de ses restaurants partenaires ou donner à l’organisme sans but lucratif.

Sécurisez ce nom de domaine .CA en l'enregistrant par l'un des fournisseurs certifiés ci-dessous.

Suggestions
RARs