Changement, stratégie et résistance à la tendance : un message de Byron, président et chef de la direction de l’ACEI

Cher membre,

L’année financière 2017 a été excellente pour l’organisation. L’ACEI a maintenu une intendance efficace du .CA et notre programme d’innovation a progressé.

Compte tenu de la maturation soutenue du marché des domaines, l’ACEI a amorcé l’année financière en visant un objectif clair : mettre en œuvre des programmes assurant la croissance soutenue du .CA, lui permettant de résister au déclin du taux de croissance des noms de domaine observé sur le marché international. Le marché des domaines est en transformation; la demande est en baisse et la concurrence, en hausse. Nous savions qu’il nous fallait trouver un moyen de préserver la valeur de l’ACEI et d’inciter davantage de Canadiennes et de Canadiens à opter pour le .CA pour créer leur image de marque en ligne et acquérir leur part du domaine numérique.

Nous avons la responsabilité de veiller à la viabilité de l’ACEI à long terme. Cette responsabilité constitue un élément clé de notre mandat qui consiste à exploiter le domaine .CA au nom de l’ensemble de la population canadienne. Nous tenons à offrir un registre sûr, sécurisé et stable, et cette responsabilité nous tient énormément à cœur. Pour honorer cet engagement avec le degré d’excellence digne de la population canadienne et auquel elle s’attend de nous, nous devons disposer des ressources adéquates. Je suis ravi de dire que l’année financière 2017 a été couronnée de succès.

En collaboration avec ses partenaires, l’ACEI visait l’an dernier à enregistrer 460 000 nouveaux noms de domaine .CA. Au 31 mars 2017, nous comptions 514 761 nouveaux enregistrements et avions dépassé le cap des 2,5 millions de noms de domaine enregistrés dans l’ensemble. Pour la deuxième fois de son histoire, l’ACEI a dépassé les 500 000 enregistrements au cours d’un même exercice. Cela prouve bien qu’en conjuguant nos efforts, nous y arrivons.

Outre l’augmentation de la notoriété du .CA au sein de la population canadienne, notre stratégie comporte un élément important qui consiste à innover et à diversifier notre flux de revenus afin d’atténuer les risques associés à n’offrir qu’une seule gamme de produits.

L’an dernier, au chapitre de l’innovation, nous avons achevé la première phase des travaux concernant Fury, la plateforme de registre de nouvelle génération. Offrant une qualité supérieure et une fonctionnalité plus robuste que notre plateforme précédente, Fury est conçue pour améliorer notre capacité d’intendance du .CA. Au cours de l’année financière 2018, nous avons amorcé le processus de transfert du .CA vers la plateforme Fury.

La plateforme Fury faisait aussi partie de nos activités de diversification de produits. Nous l’avons présentée à nos pairs, dont la réaction a été unanimement positive. Fury a d’ailleurs attiré l’attention de l’équipe du .kiwi, qui est devenu le premier client à utiliser notre plateforme pour assurer la gestion de son registre.

En 2017, l’ACEI a su démontrer encore davantage sa capacité de cerner les besoins du marché et de maintenir une longueur d’avance. La cybersécurité en est un excellent exemple. Presque toutes les semaines, des problèmes concernant la sécurité numérique, la confidentialité sur Internet et les cyberattaques font les manchettes. L’attaque plus marquante pour nous a été celle perpétrée en 2016 contre l’entreprise américaine Dyn et son serveur DNS, une menace contre laquelle nous ne sommes pas immunisés.

Nous avons réussi à esquiver les cybermenaces visant nos systèmes, démontrant ainsi avec encore plus d’éloquence notre engagement à assurer la sécurité et la stabilité du registre .CA et de son DNS. Nous sommes bien outillés pour comprendre les attaques et y réagir ainsi que pour apporter à la population canadienne un soutien technologique et éducatif connexe. Au cours de l’année financière 2017, nous avons augmenté la clientèle de notre solution DNS Anycast D-Zone, ce qui vient souligner son utilité pour soutenir les organisations et les filiales canadiennes dans l’optimisation et la sécurisation de leur serveur DNS.

Au cours de l’année financière 2017, Labos ACEI, notre équipe d’innovation, a conçu un nouveau service de pare-feu DNS dans le but de protéger les organisations canadiennes contre les logiciels malveillants et rançonneurs. Ce service est entré en production au début de l’année financière 2018, alors que les besoins sont plus grands que jamais.

Ces travaux s’appuient sur le travail incessant de l’ACEI en vue de soutenir les Canadiennes et les Canadiens en investissant dans les points d’échange Internet canadiens (IXP). Lorsqu’ils sont utilisés par des gouvernements, des entreprises de télécommunications et des entreprises du Canada, ces points d’échange sont en mesure de réduire les coûts, d’augmenter la vitesse et de garantir que les données canadiennes demeurent au Canada.

L’ACEI a connu bien d’autres réussites, lesquelles sont présentées dans notre rapport aux membres 2016-2017. Nos produits et services sont utiles aux organisations du Canada et de l’étranger. Nos investissements dans l’écosystème Internet au Canada ont pour effet d’améliorer l’accès à Internet et la fiabilité de la toile. Notre contribution à bâtir un meilleur Canada en ligne, notamment dans le cadre de notre Programme d’investissement communautaire, exerce une incidence positive sur des milliers de Canadiennes et de Canadiens, conformément à la stratégie et à la raison d’être de notre organisation. Nous avons connu une excellente année, et je suis fier des résultats obtenus.

En progressant dans l’année financière 2018 et dans la réalisation de notre plan stratégique 2017-2020, nous continuerons à viser l’excellence. À l’ACEI, nous célébrons nos réussites, mais nous ne ralentissons jamais notre ardeur afin de conserver notre position de chef de file au sein de la communauté Internet et de la communauté mondiale des ccTLD. Pour bâtir un meilleur Canada en ligne et soutenir le développement d’Internet à l’échelle mondiale, c’est essentiel.

Sincères salutations,
Byron Holland, président et chef de la direction,
Autorité canadienne pour les enregistrements Internet